- Les actualités sportives

Mathieu Maynadier réussit la 1ère descente à ski du Diran (7266 m) au Pakistan !

Mathieu Maynadier prépare sa boisson de l'effort Authentic Booster +

Mathieu Maynadier, alpiniste et guide de haute montagne, amoureux des défis sportifs vient de réaliser cette ascension aux côtés de Léo Smett.  Une bonne préparation en vue d’un défi encore plus grand prévu à l’automne : la première descente à ski du Dhaulagiri (8167 m) !
Le Diran n’a été atteint que 5 fois environ, et n’avait jamais été skier.

Récit de Mathieu
"Il a fait grand beau, avec de très bonnes conditions de neige. Dans ce genre d’expédition, dès qu’il fait beau, ça parait presque trop facile !

Notre camp de base était situé à 5900 m, à seulement un jour de marche de la route. Mais en contrepartie, c’était assez bas pour atteindre un sommet à 7300 m, donc plus compliqué pour s’acclimater avant de tenter l’ascension.
Avant cette expédition, je m’étais acclimaté à l’altitude autour de chez moi, à Briançon, et autour de Chamonix – en dormant en montagne, au refuge des Cosmiques notamment.

Au début, nous avons eu 3 jours de très mauvais temps, 3 jours de neige sur le camp de base. Nous avons patienté, nous nous sommes reposés. Puis un créneau de grand beau de 2 semaines a été annoncé. Donc on s’est speedé et on a tenté l’ascension alors que l’on n’était pas encore complètement acclimaté.

Jour 1, nous sommes montés sur une bosse à 4700 m en face du Diran. Ça nous a permis de faire du repérage pour notre itinéraire de montée au Diran.

Jour 2, nous avons fait nos premiers pas sur l’itinéraire du Diran jusqu’à 5300 m – puis jusqu’à 5800 m. Nous sommes ensuite redescendu au camp de base.
L’idéal aurait été de refaire une 2e acclimatation du même type, mais nous avons décidé de tenter l’ascension dès le 3e jour, le 4 juillet.
Léo s’est arrêté à 6800 m, il était fatigué et manquait d’acclimatation. J’ai continué tout seul jusqu’au sommet. Je n’avais jamais fait de sommet tout seul, c’était une sensation assez forte surtout avec de telles conditions météos et le coucher de soleil !

Tout au long de l'expédition, j'ai consommé de la boisson de l'effort Authentic Booster +. Les sachets de 40 g, prêts à l'emploi, sont super pratiques à transporter dans le sac et pour préparer une nouvelle dose de boisson pendant l'ascension.
Aux petits-déjeuners, j'ai apprécié de pouvoir manger des barres énergétiques, type Flapjack, aux flocons d'avoine. Un plein d'énergie pour attaquer les journées à bloc !

Le but de cette expédition était de s’entrainer pour l’expédition de cette automne. Nous partirons le 6 septembre pour 6 à 8 semaines avec une ascension fin septembre / début octobre.
En plus de Léo et moi, l’équipe sera élargie avec Mathéo Jaquemoud, Vivian Bruchez et Mike Arnold. Nous nous s'envolerons pour l'Himalaya pour tenter de réaliser la première descente à ski du Dhaulagiri (8 167 m), au Népal. C'est le dernier sommet de plus de 8000 m encore jamais skié.

Les principales inconnues : la météo et la neige. Il en faut pour pouvoir skier mais pas trop car ça devient très vite avalancheux."

Rendez-vous en septembre !

Mathieu Maynadier au sommet du Diran

Retrouvez les produits mentionnés dans cet article  Authentic Booster + Barre énergétique

Partager cet article

commentaires

Aucun commentaire pour le moment.